Un lieu unique

Les lieux qui abritent la Collection Lambert, mis à sa disposition par la Ville d’Avignon, sont d’une richesse patrimoniale exceptionnelle en plein cœur de ville et de la Provence. Deux très beaux hôtels particuliers construits au XVIIIe siècle par Jean-Baptiste Franque, les hôtels de Caumont et de Montfaucon, ont été remarquablement réaménagés respectivement par Rudy Ricciotti et les frères Cyrille et Laurent Berger pour répondre aux besoins du musée.

L’Hôtel de Caumont accueille tout au long de l’année une sélection du fonds permanent à travers des focus consacrés à certains mouvements ou à certains artistes. L’accrochage est renouvelé régulièrement. L’escalier du hall d’entrée, classé « monument historique », invite les visiteurs à découvrir la grande galerie qui se transforme selon les expositions, les combles abritant depuis 2000 l’œuvre immersive de Claude Lévêque, puis au rez-de-chaussée les salons en enfilade baignés par la lumière naturelleainsi que la salle aux arcades donnant sur la très belle cour embellie par deux platanes. Deux espaces dédiés aux ateliers de pratique artistique sont situés au cœur du bâtiment.
Depuis l’ouverture du musée, les artistes se sont laissés inspirés par l’Hôtel de Caumont et y ont installé des œuvres permanentes. Certaines sont visibles au premier regard (l’installation poétique de Miroslaw Balka, les statements de Lawrence Weiner, la diode de Jenny Holzer, l’autre monde de Claude Lévêque, les mots de Robert Barry, deux Wall Drawing de Sol LeWitt, …), d’autres sont plus discrètes (les animaux totem et le chemin céleste de Koo Jeong-a, les empreintes de pinceaux de Niele Toroni, la porte de Giulio Paolini…).

Depuis 2015, les expositions temporaires, proposant un nouveau regard sur la production d’artistes de grande renommée ou mettant en valeur le travail d’artistes plus jeunes repérés sur la scène artistique internationale, sont présentées sur les trois plateaux de l’Hôtel de Montfaucon et changent deux fois par an.
L’Hôtel de Montfaucon, repensé par les architectes Berger&Berger, offre à travers ses trois niveaux, de multiples « paysages » composés autour de la blancheur, la lumière et les volumes. L’atrium, espace sculptural très contemporain avec son escalier minimaliste et l’oculus zénithal de grande dimension, a été créé pour articuler les deux hôtels du XVIIIe siècle. Le bâtiment est constitué de galeries en enfilade, dont certaines s’inscrivent dans la ligne du « white cube », d’une salle cathédrale disposant d’une hauteur de 5,50 mètres, d’une galerie de 400 m2 en forme de L ou encore d’une cour imaginée comme une véritable salle d’exposition à ciel ouvert.
L’auditorium, entièrement revêtu d’un bleu outre-mer, possède une capacité de 150 places et accueille chaque semaine des conférences, rencontres, projections, performances, concerts, invitations faites à des auteurs, poètes, architectes, cinéastes, interviews des artistes présentés dans le musée.
La librairie-boutique du musée, vaste espace conçu par les architectes Berger&Berger qu’ils ont voulu chaleureux par le choix du mobilier et les grandes verrières, propose un grand choix d’ouvrages sur l’art contemporain, multiples d’artistes et objets dérivés.

Laurent P. Berger, plasticien diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (Paris) et Cyrille Berger, architecte DPLG diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, collaborent depuis 2006 sous l’identité Berger&Berger.