Neon Bible

10 février – 18 mai 2008

@ Martinez

@ Martinez

@ Martinez

@ Martinez

Suite à l’exposition de Candice Breitz composée essentiellement d’installations vidéos et d’immenses photographies, il nous a plu de présenter dans l’enfilade des grandes salles du rez-de-chaussée un ensemble d’œuvres en référence à l’un des pères de l’art minimal, Bruce Nauman, dont la Collection Lambert possède de nombreuses œuvres sur papier et une série photographique. Comme Candice Breitz, nous nous inspirons aussi de références musicales, le titre « Neon Bible » est empruntré au groupe rock canadien Arcade Fire.
C’est autour du néon que s’articule cet accrochage tel une mini-exposition, avec trois néons de Jonathan Monk associés à des sculptures et des collages ou des dessins, avec deux néons de Kendell Geers mis en relation avec l’installation de matraques en forme de cœur réalisée spécialement pour la précédente exposition, un néon de David Shrigley relié avec des œuvres sur papier et une vidéo d’animation, deux néons de Bethan Huws en référence aux Ready made de Marcel Duchamp, un néon de Claude Lévêque Pluie pourrie face à une image de maison en préfabriqué Prêt à crever et enfin un énigmatique néon de Loris Gréaud Illusion is a Revolutionary Weapon à ne surtout pas brancher : l’artiste a remplacé le gaz fluorescent des néons par du gaz propane, tout simplement mortel… Mais à côté, il offre des bonbons fluorescents avec une illusion de goût !