Miquel Barceló

Terramare

27 juin – 07 novembre 2010

MIquel Barceló – Terramare

À l’occasion des dix ans de la création de la Collection Lambert, la Ville d’Avignon a souhaité organiser une grande exposition consacrée à l’œuvre foisonnante et protéiforme de Miquel Barceló, artiste partageant sa vie entre Paris, sa Majorque natale et le Mali des Dogons. Cette exposition dont le commissariat général est assuré par la Collection Lambert en Avignon sera présentée dans trois lieux historiques de la cité papale représentant l’extraordinaire richesse patrimoniale et culturelle d’Avignon.

La présence de Miquel Barceló en ces lieux fait écho à la mémorable visite que les Rois de Majorque avaient faite au XIVe siècle aux papes installés en Avignon ainsi qu’à l’événement proposé quatre ans avant sa mort par Pablo Picasso qui, en 1970, avait créé une de ses dernières grandes expositions de peintures dans la Chapelle du Palais des Papes.

Ainsi, dans la même veine, le Palais des Papes recevra les œuvres récentes et inédites de l’artiste majorquin, tandis que la Collection Lambert présentera la dernière décennie de ses créations picturales. Le musée du Petit Palais, désireux d’entretenir un dialogue entre art ancien et art contemporain a proposé à cette occasion de s’associer à la manifestation. Le musée présentera des œuvres gothiques de Majorque, jamais sorties d’Espagne depuis le Moyen Age.

La Collection Lambert présentera un ensemble d’œuvres des années 2000, dont la plupart n’ont jamais été exposées, essentiellement des peintures, des grandes œuvres sur papier et quelques sculptures. Le rapport à l’histoire médiévale et à la géographie imaginaire (le développement du monde méditerranéen vers l’Afrique et l’Orient) sera fortement présent à travers des cycles de peintures de cartes et de paysages lointains, de bestiaires d’animaux fabuleux, de natures mortes aux fruits exotiques ou symboliques (grenades, courges aux titres épicuriens « De Natura Rerum »), de visages d’africains blanchis à la Javel, de rivages laissant découvrir d’étranges coquillages déposés par la marée, et de mers inconnues poissonneuses lavées par des cieux orageux.