Les chefs-d’œuvre de la donation Yvon Lambert

7 juillet – 11 novembre 2012

@ Martinez

@ Martinez

@ Martinez

@ Martinez

« Ma petite Julie, je t’aime mourante ; ne pleure pas, cette séparation était inévitable. J’aurais voulu aller jusqu’à ton mariage […]. Tu as la beauté, la fortune, fais-en bon usage […]. Tu donneras un souvenir de moi à la tante Edma et à tes cousines ; à ton cousin Gabriel Les Bateaux en réparation de Monet. Tu diras à Monsieur Degas que, s’il fonde son musée, il choisisse un Manet. Un souvenir à Manet, Renoir, et un dessin de moi à Bartholomé […]. »
Berthe Morisot, Testament à sa fille Julie, 1er mars 1895

« Penser à “donner un souvenir de soi”, au fond, c’est certainement ce que j’ai souhaité faire toute ma vie. Donner un souvenir précis, fort, durable, en arbitrant les choix de mon vivant, non pas au seuil de la mort comme l’écrivait Berthe Morisot à sa fille Julie dans cette lettre si émouvante. Au contraire, j’ai voulu tout mettre en œuvre pour que ce “souvenir de moi”, ma collection personnelle, devienne publique, accessible à tous. C’est pourquoi j’ai souhaité qu’elle soit intégrée dans le grand inventaire général des collections nationales de la Direction des Musées de France. Car, si j’ai retenu l’ancienne cité papale pour accueillir définitivement ma collection, “de façon inaliénable”, celle-ci appartient désormais aux collections de l’État. » (Yvon Lambert, “Tu donneras un souvenir de moi”, extrait du catalogue de l’exposition)

Avec 556 œuvres déposées à Avignon, cette donation à l’État sera ainsi la plus importante depuis la donation Moreau-Nélaton effectuée en 1906 au profit du Louvre et constituée d’œuvres de Géricault, Corot, Delacroix, Manet, Monet, Renoir, Sisley… À cette occasion, le musée présente durant tout l’été une première sélection des chefs-d’œuvre de la Collection Lambert. Cette exposition ainsi que le catalogue qui lui est consacré ont pour ambition de montrer toute la rareté et le prestige d’une collection représentative de la création la plus pointue de ces 50 dernières années ; celle d’un marchand-collectionneur qui s’est battu contre l’académisme pour se tourner, dès les années 60, vers les nouvelles avant-gardes – l’art Minimal, l’art Conceptuel, le Land art, qui représentent les piliers de ce fonds exceptionnel. Dans les années 80, il se tourne vers une nouvelle peinture plus figurative, puis dans les années 90, la photographie recueille toute son attention. Depuis plus de 20 ans, la vidéo, les installations, la peinture de jeunes artistes constituent l’essentiel des achats qui permettent d’accroître un fonds toujours tourné vers la création en devenir.

Les artistes

Carlos Amorales, Miquel Barceló, Jean-Michel Basquiat, Christian Boltanski, Daniel Buren, Andre Cadere, Vincent Ganivet, Nan Goldin, Douglas Gordon, Jenny Holzer, Roni Horn, Zilvinas Kempinas, Anselm Kiefer, Barbara Kruger, Bertrand Lavier, Claude Lévêque, Allan Mac Collum, Robert Mangold, Brice Marden, Vik Muniz, Diogo Pimentão, Robert Ryman, Richard Serra, Andres Serrano, Niele Toroni, Salla Tykkä, Cy Twombly, Lawrence Weiner

Voir le catalogue d’exposition