Au Cœur

Le spectacle Au Cœur commence à dessiner ses contours en 2015 lors d’un stage au musée dirigé par le chorégraphe Thierry Thieû Niang. Quelques mois plus tard, le Festival d’Avignon et la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon s’unissent à la Collection Lambert pour produire cette création hybride mêlant danse, théâtre, musique et arts plastiques et mettant en avant quatorze jeunes avignonnais âgés de 9 à 17 ans face à la question aussi universelle qu’actuelle « Que fait-on lorsqu’un enfant tombe ? »

Nourri par les improvisations et la singularité de chacun, Thierry Thieû Niang prend immédiatement le parti de ne pas imposer une chorégraphie aux enfants mais de définir le plateau comme un espace où rencontres, partages et parfois conflits l’animent tel un véritable lieu de vie.
L’artiste Claude Lévêque a très rapidement rejoint l’aventure en participant à la scénographie du spectacle et à la création d’un néon à partir du dessin d’un des jeunes danseurs.
La musicienne Camille a créé deux chants à cappella pour les enfants dont le célèbre titre « Dors ». Elle était également à leurs côtés pour animer plusieurs ateliers sur la voix et la respiration.
Autour de la même thématique de la chute, l’écrivaine Linda Lê a proposé le texte inédit « L’Envol », que la plus jeune du groupe s’est approprié de manière significative.
Le spectacle Au Cœur a été joué neuf fois au Festival d’Avignon 2016 dans trois lieux emblématiques de la ville : le Théâtre des Pénitents Blancs, la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon et la Collection Lambert.
Les jeunes d’Avignon l’ont ensuite transmis à des enfants de Saint-Denis pour des représentations au Théâtre Gérard Philippe, au Théâtre de la Villette, au Musée de l’Immigration et à la Gaïeté Lyrique à Paris.
Au Cœur a continué de battre à Belfort grâce à des enfants primo-arrivants.
En juin 2018, le Théâtre de la Criée de Marseille décide d’inclure ce projet dans sa programmation 2019.

Thierry Thieû Niang et l’équipe de la Collection Lambert poursuivent alors ce travail de transmission auprès de jeunes élèves allophones du Collège de la Belle de Mai. 
Des ateliers d’écriture, d’arts plastiques et de danse ont eu lieu durant plusieurs mois entre Marseille et Avignon.
L’artiste Raphaël Zarka a également rejoint le projet en proposant ses sculptures pour une nouvelle scénographie ainsi que le musicien Raphaël Imbert pour accompagner les élèves au saxophone lors des représentations. 
Cette nouvelle forme du spectacle Au Cœur a été jouée trois fois durant le mois de juin 2019.