Arthur Novak

Arthur Novak, Vague Caïman, 2017
© Arthur Novak

«Arthur Novak utilise le monde de la forêt comme objet central d’une série d’explorations physiques et artistiques. Accompagné dans ses voyages en Amazonie par les écrits et les oeuvres de Lothar Baumgarten, Hokusai, Lévi-Strauss, Marcel Mauss, Werner Herzog, il développe un vocabulaire formel qui commence avec le dessin – utilisé comme un point de départ, un outil, un moyen de communication, d’échange financier, parfois même de survie -, puis se déploie dans des sculptures et des installations présentées dans des espaces d’exposition. Les objets nous y apparaissent sous une forme étrange et singulière, entre document anthropologique et rêverie poétique, représentant un monde lointain dont on ne sait s’il existe tel qu’il nous est montré ou s’il est issu d’une fiction.»

Stéphane Ibars